Lundi 1er mars


Les spectacles de la journée : 

  • "Que le grand cirque te croque" - Cie Équinoxe
  • "A peine le temps d'une pensée" - Cie Ceci et Cela
  • "Zoom" -  Il est doux de faire les fous

Retrouvez tout le détail ci-dessous


"Que le grand cirque te croque" - Théâtre de l'Équinoxe

Lundi 1er mars, à 10h et 15h

à l’École Bellevue

©Stéphane Blouin
©Stéphane Blouin

Spectacle jeune public, dès 3 ans

Durée :  40 min

 

Cirque d'objets

 

Site internet de la compagnie :

www.cielechatfou.com

 Dans un véritable grenier magique, de vieux objets rafistolés reprennent vie, animés par une inventivité débordante et un orgue à pied. Le spectateur découvre l’univers du cirque sous une forme sensible et poétique. Inspiré par le Cirque de Calder et les mécanismes de Tinguely, les codes du cirque traditionnel sont revisités, loin des strass et des paillettes. Assis en bord de piste, les enfants s’émerveillent des prouesses de la voltigeuse, s’étonnent de l’arrivée du singe mystérieux et tremblent de peur de voir l’ours Doudou se transformer en homme canon… Quant aux adultes, ils sont invités à replonger dans leurs souvenirs et faire ressurgir l’enfant qui est en eux.

 

Création collective
Mise en scène Clarisse Léon
Interprétation
Philippe Chaigneau, circassien, manipulateur d'objets
Gilles Constant, musicien

 



"A peine le temps d'une pensée" - Cie Ceci et Cela

Lundi 1er mars à 19h,

à la Maison des Arts

©FDRICK
©FDRICK

Spectacle tout public, dès 12 ans

Durée :  50 minutes

 

Lecture théâtrale et musicale

 

Site internet de la compagnie : 

www.cecietcela.jimdo.com

Les compagnies ceci ET cela et le Poulpe s'associent pour créer une lecture théâtrale et musicale. Cette lecture est interprétée par Anne-Claire Joubard, Frédérique Le Naour et Quentin Mousserion. Ils sont accompagnés pour la mise en voix et en espace par Elisabeth Paul et Jean-Baptiste Breton. C'est un voyage, entre rêve et réalité, à la rencontre des grandes étapes de la vie : l'enfance, la vieillesse, l'amour, la vie, la mort, le passage entre les deux. Avec cette lecture, les trois comédien.ne.s proposent une variation autour de l’œuvre de Dorin, à destination des bibliothèques, des réseaux scolaires, des lieux intimistes.

 

 

Inspirée de " Dans ma maison de papier, j'ai des poèmes de feu" de Philippe Dorin, cette lecture en est une variation.

 

Interprétation : Anne-Claire Joubard, Frédérique Le Naour et Quentin Mousserion
Mise en voix et en espace : Elisabeth Paul et Jean-Baptiste Breton



"Zoom" - Cie Il est doux de faire les fous

Lundi 1er mars, à 21h

au Centre Culturel Jean Carmet

©il est doux de faire les fous
©il est doux de faire les fous

Spectacle tout public, dès 14 ans

Durée :  1h10

 

Théâtre

 

Site internet de la compagnie : 

https://ilestdouxdefairelesfous.wordpress.com/

Une femme, qui n'est jamais nommée autrement que « La mère de Burt », retourne dans l'établissement d'où son fils a été renvoyé. Elle débarque à l'occasion de la réunion de parents d'élèves de début d'année, et ne peut plus tenir, elle craque, elle raconte toute son histoire à elle et à Burt. Elle raconte Bernard, elle raconte les assistantes sociales, les étiquettes trop vite collées, les boîtes trop étroites, la course aux castings, les silences, l'éloignement, la prison et la prise de conscience. Les claques qu'elle s'est prises et celles qu'elle a mises.

 

Mise en scène : Léa Guillemet
Interprétation : Léa Guillemet
Assistant à la mise en scène : Jean-Baptiste Breton
Texte : Gilles Granouillet